DISCOGRAPHIE

Skid row - 1989

Slave to the grind - 1991

B-Side Ourselves - 1992

Subhuman race - 1995

Subhuman beings on tour - 1995

Forty Seasons - 1998

Thickskin - 2003

Revolutions per Minute - 2006
SKID ROW

Style - Hard rock/Heavy metal
Connection -
Formé en 1986
Origine - Etats unis

Subhuman beings on tour - 1995 - Ep live
1. Slave to the Grind live
2. Delivering the Goods live
3. Beat Yourself Blind live
4. Psycho Therapy live
5. Riot Act live
6. Monkey Business live
Réservé au marché nippon, voilà un EP de SKID ROW qui nous donne petite idée de la furia que dégageait le groupe sur la tournée Subhuman Race.
Ça commence par le titre qui ouvrait les shows du groupe alors : « Slave to the grind ». Live c’est monstrueux (You can’t be king of the fucking world if you’re slave to the grind !!!!) Bien plus rentre-dedans que la version album. Si on prète bien l’oreille et qu’on connaît quelques lives non-officiels de SKID ROW on reconnaît à la fin du morceau dans le fade le début de « Piece of me ». Baz chante divinement sur ce EP et Rachel à la basse : mama mia j’aurais pas aimé être corde de basse chez Skid row dans une autre vie, ou alors faut être maso !
Puis une reprise de Judas Priest avec le Metal God : « Delivering the Goods »(c’est le fameux duo entre Rob Halford et les Skids à MTV) : une reprise de tonnerre.
Premier et unique titre de « Subhuman race » sur ce EP : « Beat Yourself blind » (le titre préféré de Baz sur le dernier album). Là-aussi on sent l’énergie et la puissance dévastatrice de ce groupe, Baz se lache complètement ! Sur cette tournée d’autres titres de l’album furent joué comme « Face against my soul, Into another, Frozen, Firesign, Eileen, Medecine Jar, Subhuman race,et My enemy » : dommage ils avaient de quoi sortir un vrai live !
Après quoi une nouvelle cover qu’on connaissait déjà également par la version présente sur leur premier EP « B-sides ourselves » : « Psychotherapy » des RAMONES. C’est l’âme punk du groupe qui l’interprète à savoir Rachel Bolan. C’est direct, dans les dents, fort bien choisi et sans concession (moi ça me donne envie d’écouter l’original, d’headbanger, de slammer, de stage-diver, de dire stop pause on recommence tout depuis le début ! C’est hyper philosophique les RAMONES essayez et vous comprendrez !).
Manière de battre les tympans tant qu’ils sont chauds SKID ROW nous assènent un « Riot Act » qui dure pas beaucoup plus longtemps que le titre des RAMONES c’est vous dire la pêche mise dans le morceau lorsqu’il est joué live.
Ça se termine trop tôt sur une version rallongée de « Monkey Business » à Londres (mais pas à Wembley ! Rappelons que Skid row a été interdit de jouer là-bas depuis la tournée Slave to the grind suite à la mémorable prestation de Get the fuck out dédicacée aux organisateurs du show qui voulaient tenter de contenir le débit verbal de Baz et donc de le censurer un peu aussi). Là vas-y que je te mets du Mississippi Queen pendant le break et que je te fais chanter le public : de la pure folie !
Le « secret track » est inintéressant un message des Skids pour leurs fans japonais.
N.B : tous les titres sont avec des fades.
Voilà vous savez tout ce qu’il faut savoir sur ce EP ah si dernier truc, si il vous intéresse : bon courage pour le dégoter ! Sylvain V - 26.04.2004
Musiciens: Dave Snake Sabo-Guitare/Scotti Hill-Guitare/Rachel Bolan-Basse/Sebastian Bach-Chant/Rob Affuso-Batterie

Lu fois
Acheter cet album