DISCOGRAPHIE

Skid row - 1989

Slave to the grind - 1991

B-Side Ourselves - 1992

Subhuman race - 1995

Subhuman beings on tour - 1995

Forty Seasons - 1998

Thickskin - 2003
SKID ROW

Style - Hard rock/Heavy metal
Connection -
Formé en 1986
Origine - Etats unis

Skid row - 1989 - Lp
1. Big Guns
2. Sweet Little Sister
3. Can't Stand The Heartache
4. Piece Of Me
5. Eighteen And Life
6. Rattlesnake Shake
7. Youth Gone Wild
8. Here I Am
9. Makin' A Mess
10. I Remember You
11. Midnight/Tornado
Le premier album du groupe est sorti en 1989. Découvert par Jon Bon Jovi, ce quintet du New Jersey nous délivre un album de Heavy Rock US à mouture classique : succession de titres heavy, plus ou moins rapides, entrecoupés par deux ballades. À priori, rien de bien original. Pourtant, la première écoute ne laisse pas indifférent. C’est la voix du chanteur, un certain Sebastian Bach, qui interpelle immédiatement. Ce type soutient les chansons qu’il interprète de manière admirable. Il pousse sa voix comme personne, et rappelle les meilleurs chanteurs de Heavy Metal, comme Rob Halford par exemple. Le deuxième titre, un bon rock intitulé « Sweet Little Sister », et le quatrième, le fabuleux et poignant « 18 & Life », montrent que le gars est aussi à l’aise dans les chansons rapides que dans les ballades, où sa voix est très exposée. L’hymne du groupe est le septième titre, « Youth Gone Wild », un titre accrocheur et unificateur, parle des jeunes qui sont plongés dans la culture Metal et qui emmerdent les blaireaux à qui ça plait pas. Le riff d’intro est repris dans le refrain, chanté en choeur, idéal pour l’interprétation live (« We are the youth - gone - wild ! »). « I Remember You » débute à la guitare acoustique et s’avère être une excellente « power ballad », où Bas Bach monte assez haut dans les aigus, qui permettra au groupe de s’asseoir tranquillement dans les charts. D’autres titres comme « Piece Of Me », « Rattlesnake Shake », « Here I Am », ne sont pas aussi bons et percutants que le titre d’intro « Big Guns » ou encore « Makin’ a Mess », ou les autres classiques cités plus haut.Mais l’album est plus que correct dans son ensemble, et se démarque nettement des autres productions du genre. Le groupe a une pêche d’enfer sur scène, Sebastian Bach est un frontman excellent qui chante encore mieux en live qu’en studio. Ce premier album à la limite du vrai Heavy Metal à la Judas Priest laisse prévoir de bonnes surprises pour le futur du groupe... Jean-Pierre V
Musiciens: Dave Snake Sabo-Guitare/Scotti Hill-Guitare/Rachel Bolan-Basse/Sebastian Bach-Chant/Rob Affuso-Batterie

Lu fois
Acheter cet album