DISCOGRAPHIE

Rocka Rolla - 1974

Sad Wings of Destiny - 1976

Sin After Sin - 1977

Stained Class - 1978

Killing Machine - 1978

Unleashed in the East - 1979

British Steel - 1980

Point of Entry - 1981

Screaming for Vengeance - 1982

Defenders of the Faith - 1984

Turbo - 1986

Priest...Live! - 1987

Ram It Down - 1988

Painkiller - 1990

Jugulator - 1997

98 live Meltdown - 1998

Demolition - 2001

Live in London - 2003

Angel of Retribution - 2005

JUDAS PRIEST

Style - Heavy metal
Connection -
Formé en 1970
Origine - Angleterre

Unleashed in the East - 1979 - Album
1. Exciter
2. Running Wild
3. Sinner
4. The Ripper
5. Green Manalishi
6. Diamonds and Rust
7. Victim of Changes
8. Genocide
9. Tyrant
Vrai ou faux live ? Je ne me suis pas assez renseigné sur la question, mais des doutes subsistent quant à l'authenticité de ce live. Vraiment enregistré sur scène ou bien mis en boîte en studio, mais à la façon d'un live (les différents musiciens jouant tous ensemble), avec l'ajout de bruits de public en fond ? Difficile à dire, mais toujours est-il que ce live (vrai ou pas, donc) est excellent. Considéré par les fans ultimes du Priest comme le live essentiel du groupe, plus que les 2 autres sortis en 1987 ("Priest...live!") et 1998 ("Live meltdown"), il démontre toute la classe de ce dieu du heavy metal qu'était Judas Priest entr la fin des années soixante-dix et le début des années quatre-vingt. La musique est très heavy, en même temps très rapide, comme un mélange de Black Sabbath (originaire de Birmingham comme le Priest) pour la lourdeur et la voix haut perchée de Rob Halford, de Deep Purple pour les morceaux speed (Roger Glover le bassiste de Deep Purple était le producteur du Priest à ses débuts), et de Thin Lizzy pour la virtuosité des duels de guitare. Judas Priest a été un des premiers groupes à populariser le style vestimentaire cuir-clous-chaînes, mais oubliez les stéréotypes, dépassez les préjugés, et vous verez que ce groupe possédait de vrais bonnes chansons, puissantes et mélodiques à souhait. Des titres comme "Sinner", "The Ripper" mais aussi et surtout le magnifique "Victim of changes" sont grandioses, et à leur écoute, on s'aperçoit que Judas Priest a eu une influence énorme sur le heavy metal. On peut dire que ce groupe a été la transition parfaite entre les pionniers du heavy (Led Zep, Black Sabbath, Blue Öyster Cült...) et la New Wave Of British Heavy Metal (Iron Maiden, Saxon, Def Leppard...). Respect. Janet Molins - 2001
Musiciens: K.K. Downing-guitare/Glenn Tipton-guitare/Rob Halford-chant/Ian Hill-basse/Les Binks-Batterie

Lu fois
Acheter cet album