DISCOGRAPHIE

The Ultra-Violence - 1987

Frolic in the park - 1988

Fall from grace - 1990

Act III - 1990

The art of dying - 2004

Archives & artifacts - 2005
DEATH ANGEL

Style - Heavy metal/Thrash
Connection -
Formé en 1982
Origine - Etats unis

The art of dying - 2004 - Album
1. Thrown To The Wolves
2. 5 Steps Of Freedom
3. Thicker Than Blood
4. The Devil Incarnate
5. Famine
6. Prophecy
7. Spirit
8. IV
9. Land Of Blood
10. Never Me
11. Word To The Wise
14 ans ! Mais vous vous rendez compte ? ça fait plus de 14 ans qu’on n’avait plus vu le logo de DEATH ANGEL sur une pochette de disque. 14 ans qu’on avait quasiment oublié ce que signifiait réellement l’expression « bay area thrasher ». Et puis voilà qu’on apprend que le groupe est de nouveau tenté par une reformation et qu’il va même prendre le temps de tourner en Europe puis d’enregistrer dans la foulée un nouvel album. Alors oubliez tous les METALLICA de la terre les enfants il est grand temps de passer aux choses sérieuses. S’il ne doit rester qu’un seul groupe de SPEED / THRASH en 2004 il s’agit bel et bien de DEATH ANGEL. EXODUS aurait pu lui disputer cette première place mais THE ART OF DYING est définitivement plus excitant que TEMPO OF THE DAMNED. THROWN TO THE WOLVES ouvre donc l’album sur une note acoustique. Véritable clin d’œil aux 80’s, ce brûlot thrashy bascule rapidement dans un heavy metal 100% SAN FRANSISCO. 5 STEP OF FREEDOM lui emboîte le pas sur un rythme tout aussi démentiel…En moins de deux titres c’est tout l’esprit de la BAY AREA qui vous envahit. Marc OSEGUEDA est définitivement le chanteur le plus enragé de sa catégorie. Le plus surprenant est que sa voix s’est encore bonifiée avec les années. On le retrouve ici constamment sur le fil du rasoir mais avec ce petit plus de maîtrise qui lui évite de tomber dans les écueils d’un chant trop extrême. THICKER THAN BLOOD s’écarte momentanément du thrash pur souche. En effet, nous sommes ici plus proche du speed made in MOTORHEAD. C’est à se demander si ce titre entraînant n’a pas été écrit en hommage à la bande à LEMMY…quoique que certains passages du chorus n’ont rien à envier à AC/DC. NO emprunte également des voies plus ouvertement punk-rock. THE DEVIL INCARNATE, NEVER ME et FAMINE illustre une fois de plus O’combien le groupe sait créer des ambiances magiques. Le généralissime Rob CAVESTANY saupoudre ce dernier titre de wah-wah mystérieuses et de talk-box aériennes. Ce mélange finalement assez inédit au sein de la caste thrash métal démontre une fois de plus le savoir faire de ce guitariste qui n’a pas son pareil pour rendre ses compositions thrash plus intéressantes que la moyenne. Les chorus tout en finesse de NEVER ME et l’hispanisant WORD TO THE WISE montrent également les progrès fait par ce dernier. Point de technique ici, on parle bien feeling et c’est pas vraiment étonnant de la part d’un fan de SANTANA. Ces titres illustrent toutefois à merveille la complicité revenue entre le guitariste et son chanteur. PROPHECY renouent avec le thrash le plus pur. Le genre de titre qui aurait pu apparaître sur The ULTRA VIOLENCE. Il faut bien l’avouer, rares sont les groupes qui écrivent encore de la sorte aujourd’hui. SPIRIT nous propose également un speed musclé. Il s’agit paradoxalement d’une touchante composition d’Andy GALEON également interprété par ce dernier. Rob nous gratifie d’un chorus déchirant véritable hommage à la mémoire du père d’Andy. C’est au tour de Dennis PEPPA de prendre le micro pour un LAND OF DOOM diabolique. Ne vous fiez pas du tout au titre. Ce dernier n’a absolument rien de doom mais il propose un superbe riff de basse comme seul un keupon peut le pondre. 14 ans ! Mais vous vous rendez compte ? ça fait plus de 14 ans qu’on n’avait plus vu le logo de DEATH ANGEL sur une pochette de disque…ben voilà c’est réparé. Reste plus qu’à espérer que le prochain album arrive plus vite. Mais ça… ça ne saurait tarder. Mox - 10.11.2004
Musiciens: Mark Osegueda-chant/Rob Cavestany-guitare/Dennis Pepa-basse/Andy Galeon-batterie/Ted Aguilar

Lu fois
Acheter cet album