DISCOGRAPHIE

Accept - 1979

I' m a rebel - 1980

Breaker - 1981

Restless & wild - 1982

Balls to the wall - 1983

Metal heart - 1985

Russian roulette - 1987

Eat the heat - 1989

Staying a life - 1990

Objection overruled - 1993


Death row - 1994

Predator - 1996

Blood Of The Nations - 2010

ACCEPT

Style - Heavy Metal
Connexion - UDO
Formé en 1978
Origine - Allemagne


40/100
Predator - 1996 - Album
1. Hard Attack
2. Crossroads
3. Making Me Scream
4. Diggin' in the Dirt
5. Lay It Down
6. It Ain't over Yet
7. Predator
8. Crucified
9. Take Out the Time
10. Don't Give a Damn
11. Run Through the Night
12. Primitive

Aller, on va commencer très fort la chronique en disant que Predator n'est pas le pire album de la reformation d'Accept. Il y a même des chansons très intéressantes au début du disque. Accept semble retrouver le goût pour un heavy metal plus mélodique, avec des harmonies à la guitare (sur Making me scream) qui manquaient cruellement sur Death Row. Hard Attack est très efficace, elle sonne comme du Ac/dc et fait déjà figure de classique, même Udo la reprendra plus tard avec son groupe en solo. Crossroads est également magnifique, c'est le meilleur titre de l'album et le seul vraiment novateur (il y a au moins un morceau novateur, c'est déjà pas mal vu que c'était pas gagné d'avance). Ce morceau possède un refrain de toute beauté, refrain qui est ensuite repris en guitare sèche façon flamenco à la fin, ça vaut la peine de s'y attarder.

Pour le reste, Accept semble revenir légèrement en arrière dans les années 80, sur quelques titres très entraînants (Don't give a damn et le speed Crucified) et c'est plutôt une bonne chose. Chose curieuse aussi, Wolf Hoffmann partage le chant avec Udo sur la plupart des titres. Les deux s'alternent les couplets et les refrains, et ça rend assez bien. Mais j'aurais préféré voir Udo chanté (enfin braillé plutôt) sur tout l'album.

Mais sur l'autre moitié de l'album, Accept reste ancré dans le trip moderne de Death Row, en alternant l'anecdotique et le médiocre. C'est dommage car certains titres de Predator tiennent la route et laissaient penser qu'Accept était revenu vers du bon son. Predator est à ce jour le dernier album d'Accept, le groupe décidera de se séparer après la tournée qui suivra, symbolisant la fin d'un pionnier du heavy metal allemand.
David F - 22/08/200

Line up: Wolf Hoffmann-Guitare/Udo Dirkschneider-Chant

Acheter cet album