DISCOGRAPHIE

Accept - 1979

I' m a rebel - 1980

Breaker - 1981

Restless & wild - 1982

Balls to the wall - 1983

Metal heart - 1985

Russian roulette - 1987

Eat the heat - 1989

Staying a life - 1990

Objection overruled - 1993

Death row - 1994

Predator - 1996

Blood Of The Nations - 2010

ACCEPT

Style - Heavy Metal
Connexion - UDO
Formé en 1978
Origine - Allemagne


95/100
Blood Of The Nations - 20.08.2010 - Album

01. Beat Tha Bastards
02. Teutonic Terror
03. The Abyss
04. Blood Of The Nations
05. Shades Of Death
06. Locked And Loaded

07. Time Machine (Bonus Track)
08. Kill The Pain
09. Rolling Thunder
10. Pandemic
11. New World Coming
12. No Shelter
13. Bucketful Of Hate
Autant vous le dire de suite, ACCEPT était mon groupe préféré des années 80s. Par ci par là, l'on peut lire: de Breaker à Russian Roulette, ACCEPT a édité cinq albums fantastiques. A titre personnel, j'y rajoute I'M A Rebel que j'ai également adoré, même si aujourd'hui ce dernier a mal vieilli. La reformation de 1993 à 1996 par contre ne m'a guère emballée, je considère ces albums comme relativement médiocres, même si en mémoire, le titre Crossroad m'est toujours resté. A cette époque le groupe reformé désirait certainement refaire carrière mais dans un style différent de celui qui avait fait sa gloire. Erreur à mon avis, il est difficile de revenir sur le devant de la scène, a fortiori à un haut niveau dans un style différent de celui d'origine. Néanmoins, l'entreprise était louable, mais peut-être perdue d'avance. Notons au passage ce formidable double live, Staying Alive magistral, et qui définit bien l'univers et la fougue d'ACCEPT. Live postume, sorti en 1990. Conclusion du paragraphe, ACCEPT était mon groupe préféré des 80s, mais aussi mon groupe préféré du metal avec DEMON et BARON ROJO.

Comme annoncé depuis quelques mois, ACCEPT is back!!! premier signe avant coureur de l'album à venir à l'époque, le titre Teutonic Terror, au nom révélateur et prédestiné. L'envahisseur germanique annonçait son retour en grande pompe, annonces et vidéos clip à la clé, la nouvelle a vite fait le tour de la planête. ACCEPT revient avec le style qui a fait sa gloire, le heavy metal incisif et rentre dedans, où les choeurs guerriers refont leurs apparitions. La machine de guerre ACCEPT est de nouveau sur les rails pour le plus grand bonheur des fans de la première heure mais aussi à n'en point douter pour les plus jeune qui n'ont pas connu les années fastes du groupe.

D'entrée de jeu, il m'a été difficile d'accepter le groupe sans UDO, à un point tel que je n'envisageais pas tout simplement d'écouter. Mais comme notre ami Vince du forum en a passé dans son émission metal sur le net, je me suis dit à l'écoute de Teutonic Terror que çà avait l'air tentant. Premièrement, Mark TORNILLO que je découvrais pour la première fois n'a rien, mais absolument rien à envier à UDO. Sans chercher à le singer, Mark a apporté son style sans porter préjudice au style ACCEPT. Et le moins que l'on puisse dire est qu'il s'en sort admirablement.

Musicalement, c'est le panard, la sauvagerie d'ACCEPT est bien de retour pour des titres heavy à souhait. Indéniablement, la pièce maîtresse de Blood Of The Nations est le fantastique No Shelter, qui va forcément devenir un standard du groupe et qui en live pourra se placer aisément entre un Fast As A Shark et un Balls To The Wall. No Shelter est bourré de breaks et soli en plus de laisser de la place aux rythmiques basse et batterie à un moment tout en finesse. Idem pour le speed Locked And LoadedMark TORNILLO éructe admirablement, où les soli de Wolf HOFFMANN font des merveilles. Et c'est bien là que l'on reconnait le style inimitable d'ACCEPT. J'avais oublié presque comment HOFFMANN pouvait nous pondre des riffs et des soli dont lui seul a le secret.
Souvent les bonus tracks sont inférieurs en qualité, là ce ne sera pas le cas, Time Machine est somptueux dans un style proche de l'album Balls To The Wall. Autre super titre, Bucketful Of Hate clôture fort bien cet album. De toute façon, même si un titre ou deux peuvent être un cran en dessous du reste, il n'y a rien à foutre à la poubelle sur Blood Of The Nations, même pas le titre Kill The Pain, que nous pouvons assimiler à une power balade. Voire même, ce titre fait parti de mes préférés du disque, TORNILLO y dévoile une voix qui peut se faire douce même si éraillée au départ. Et encore une fois, les soli sur ce titre, long et alambiqués sont magistraux.

Je vais pas détailler tous les titres, mais sachez que depuis dix jours que je possède l'album, celui-ci tourne tous les jours sur ma platine. Quelle jouissance que le retour d'ACCEPT. J'ai l'impression d'avoir encore mes 18 ans du coup, à l'époque où l'on retournait les faces du vinyle pour écouter la musique. Remarquez, çà tombe bien, mon édition de Blood Of The Nations est une édition double LP. çà en fait des retournements!! pas de vestes, mais de faces!!!
Un album à placer entre Restless & Wild et Balls To The Wall, si toutefois après 25 ans l'on s'autorise une comparaison.

Volumenbrutal - 03.07.2009
Musiciens:Mark Tornillo (Chant)/ Wolf Hoffmann (Guitare)/ Herman Frank (Guitare)/ Peter Baltes (Basse)/ Stefan Schwartzmann (Batterie)
Producteur: Accept
Label: Nuclear Blast

Acheter cet album